Skip to Content

Haïti – FLASH : Situation explosive à Pedernales, les haïtiens dans la peur

Haïti – FLASH : Situation explosive à Pedernales, les haïtiens dans la peur

Be First!

Lundi à Pedernales, des dominicains en colère suite aux meurtres à coups de machette par deux anciens employés haïtiens, d’un couple dominicain propriétaire d’un ranch à Le Quemao, tous les deux décédés des suites de leurs blessures ont lancé un ultimatum aux haïtiens s’achevant ce mardi Mars à 10h00 a.m., pour quitter la Province, les menaçants de violentes représailles s’ils restent.

L’avertissement a été diffusé lundi par une « guagüita » (véhicule équipé d’un haut parleur) qui a parcouru les rues principales de Pedernales.

De plus, plusieurs dizaines de dominicains ont manifesté devant le Bureau du Procureur, réclamant justice pour ces deux meurtres alors que les présumés coupables sont toujours en fuite.

Le Maire de Pedernales, Luis Manuel Feliz, qui avait déjà pris la décision de fermer lundi le marché binational pour des raisons de sécurité http://www.icihaiti.com/article-23790-icihaiti-flash-fermeture-temporaire-du-marche-frontalier-de-pedernales.html , a demandé l’intervention du Président Danilo Medina et du Ministre des affaires étrangères Miguel Vargas, craignant que la menace de la communauté ne soit mise a exécution et se transforme en bain de sang.

Dernière Minute : 
Ce même jour, le Ministre des Affaires étrangères, Miguel Vargas Maldonado a déclaré à la presse dominicaine « Pour éviter que des incidents violents entre dominicains et haïtiens se produisent, le Président Danilo Medina a ordonné le déploiement de troupes militaires à Pedernales » ajoutant « le Gouvernement ne permettra pas que l’ordre et la Paix soient troublé.

Une force militaire d’élite de 60 hommes de l’armée dominicaine et 30 agents anti-émeutes de la Police Nationale Dominicaine (PND) ont été envoyés à Pedernales.

Le Ministre de la Défense, le Général Rubén Darío Paulino Sem, a expliqué lundi que le Corps spécialisé de Sécurité Frontalière Terrestre (CESFRONT) avait été également renforcé par des effectifs de la marine dominicaine.

Quant à la police nationale elle est en train d’identifier et de rechercher pour les arrêter tous les dominicains qui incitent la population à se venger sur les haïtiens.

 

Source:Haitilibre

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam